21 mars 2011

Racine, Britannicus

 

Résumé

Britannicus relate un épisode de la vie de l'empereur Néron, arrivé sur le trône grâce aux stratagèmes de sa mère Agrippine. Cette dernière a en effet épousé l'empereur Claude, père de Britannicus. Après avoir éloigné Britannicus du trône en le disgraciant aux yeux de son père, elle se débarrasse de l'empereur Claude en l'empoisonnant. Néron peut alors accéder au pouvoir. La pièce de Racine nous montre la naissance de la monstruosité de Néron. Au début de la pièce, il vient d’enlever l'amante de Britannicus, Junie. Arrive alors ce dernier, qui se laisse convaincre par le conseiller de Néron d’accepter l’offre de vengeance d’Agrippine : celle-ci, n'ayant pas digéré de se voir écarté des projets de son fils, ferait de Britannicus (demi-frère de Néron) le nouvel empereur. (acte 1).

 

Cependant, dans le même temps, le conseiller de Néron va avertir son maître de ce complot, mais ce dernier n'est préoccupé que par sa passion naissante pour Junie à laquelle il demande sa main. Celle-ci, horrifiée, refuse par amour pour Britannicus. Néron lui ordonne alors de rompre avec son amant, pour éviter la mort à ce dernier. L’empereur assiste, caché, à la rupture qu’il a orchestrée (acte 2).

 

Tandis qu’Agrippine pense toujours à se venger, Junie révèle à Britannicus le stratagème de Néron. Mais ce dernier survient et fait emprisonner son rival, tout en maintenant Agrippine enfermée au palais.(acte 3).

 

Néron rencontre enfin sa mère qui lui rappelle tous les sacrifices faits pour lui. Néron lui promet alors de se réconcilier avec Britannicus lors d’un festin qu’il organisera. Mais il hésite toujours entre la réconciliation et la vengeance. (acte 4).

 

Enfin, Britannicus est emprisonné lors du festin tandis que Junie s'enfuit chez les vestales, échappant pour toujours à l’empereur (acte 5).

 

Explication

La pièce de Racine, en montrant la force des passions, aborde trois thèmes essentiels : le premier est celui des frères ennemis, opposant droit du sang et droit de la loi (Claude avait reconnu Néron comme fils). Et Claude, jusqu'à sa mort, avait toujours été un bon empereur, respectant la loi. C'est pourquoi Racine décide de montrer Néron la nuit de son premier crime. En tuant Britannicus, l'empereur se débarrasse de l'élément qui empêche à sa toute-puissance tyrannique de s'affirmer.

 

Le second est l’opposition des passions, entre un amour fait de respect et de tendresse et un amour plus violent et dominateur. Néron fait usage de son pouvoir jusque dans l’intimité puisqu'il fait de Junie une victime qui n'a d'autre choix que de subir son amour. De plus, il éprouve une jouissance sadique à voir souffrir les autres. Néron devra pourtant constater son infériorité face au pouvoir divin, puisqu’il ne pénétrera pas dans l’enclos sacré des vestales, protégé par la loi divine. Enfin, Néron apparaît comme un maître absolu, régnant sur les autres et étant le seul au fait de ses propres actions et intrigues, trouvant peut-être par là une compensation à la tyrannie de son amour duquel il est esclave. En effet, en se débarrassant de sa mère, de son conseiller vertueux (Burrhus) et de son demi-frère Britannicus, ennemi politique et amoureux, il est le maître du destin de tous les personnages, et comparable à un petit dieu terrestre.

Posté par nessrinedabbebi2 à 01:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Racine, Britannicus

Nouveau commentaire